Please assign a menu to the primary menu location under menu

Je laisse la parole à Marie qui nous raconte sa recette du Mont-Blanc coco si parfumé.

montblanc coco

Je vous entends déjà : “Encore une babtou aux idées folles qui veut revisiter nos classiques”.
Pa ni pwoblem, je ne revendique aucune origine créole, et ce bijou antillais est un hommage à une grande cuisinière qui m’a ouvert sa table, son prénom a l’odeur d’une fleur et sa gentillesse est aussi crémeuse que ses plats!
Alors, commençons par ces éternelles quantités, sans lesquelles la magie ne pourrait opérer.
Pour la génoise, qu’elle soit aussi voluptueuse que les nuages des massifs montagneux de la Soufrière :
 6 œufs (provenant de poules élevés en plein air SVP, sinon je ne réponds plus de rien)
250 g de sucre
150 g de farine
50 g de fécule ou Maïzena
Vanille, rhum (vieux ou non, l’élément indispensable)
Pour cette crème aussi voluptueuse qu’une manman kréyole
3 jaunes d’œufs
50 g de farine
150 g de sucre
Une boîte de lait de coco (400 ml) certains utilisent aussi du lait concentré
Rhum, vanille
Le visuel ici est important, il est de convention d’utiliser des cerises confites, des morceaux de fruits, mais votre imagination est maître en la matière, je te laisse le soin de faire à votre sauce.
Le fameux biscuit
Battre les jaunes d’œufs avec son sucre pour obtenir un mélange blanchâtre (si si c’est possible, je l’ai fait, mes bras ont soufferts, mais ils ont survécu rassurez-vous).
Ajouter la farine, la cannelle, une cuillère à soupe de rhum et la fécule.
IMG_2871
Mélanger, puis y ajouter les blancs d’œufs préalablement battus en neige (trucs et astuces de grand-mère pour que ce miracle d’œufs qui se transforment en neige aboutisse : une pincée de sel et garder le même rythme de croisière quand on bat – à la main pour les bodybuildeurs ou au batteur pour moi).
Mélanger, et verser dans un moule à manqué préalablement beurré et fariné.
Cuire à 200 C° pendant 35 min, mais une fois encore tout dépend de votre majestueux four.
Laisser refroidir le gâteau dans son moule, puis le démouler.
génoise
La crème
Faites bouillir dans une casserole le lait de coco dans lequel vous aurez laissé infuser une gousse de vanille fendue.
Pendant ce temps, dans une grande casserole, battre les jaunes d’œufs et le sucre.
Incorporer la farine au fouet.
Lorsque le lait bout, verser le sur le mélange et remuer sans arrêt pour enlever les grumeaux.
Laisser refroidir.
Couper le biscuit en deux dans le sens de l’épaisseur.
IMG_2885
Humecter généreusement les deux faces de rhum et les tartiner avec les 3/4 de la crème.
Reformer le gâteau puis tartiner le dessus avec le reste de la crème.
Saupoudrer de noix de coco râpée.
IMG_2886
Y a plus qu’à attendre les: “Fait bon i bon memm!”
Et un bon petit Kassav’ pour ambiancer ce dessert !
http://youtu.be/ZBpaTV4Y39Y

Leave a Response